Equilibr’IS NaturopatheIsabelle Sauvage

Diverses réflexologies : pieds, mains, visage, oreille, nez
Le corps est un hologramme qui permet de retrouver son ensemble dans diverses de ses  parties : pieds, mains, visage, oreille, nez, yeux (iris), crâne et corps. Ces « reflets » correspondent aux terminaisons des principaux réseaux neuronaux et énergétiques.
Les réflexologies agissent sur le corps via le toucher (la peau comporte 640 000 capteurs sensoriels).
La stimulation agit sur les différents systèmes et équilibre les fonctions organiques et fonctionnelles du corps : retour du sang et de la lymphe, libération d’endorphines, système neuro-végétatif,  système endocrinien, système circulatoire.
Aujourd’hui, des travaux en neurobiologie ont montré la façon dont les fibres nerveuses et les circuits du cerveau sont stimulés par les manipulations physiques de réflexologie, et attestent l'efficacité clinique de celles-ci.


Réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire est la plus ancienne connue, et aussi la plus populaire de nos jours
Un toucher spécifique appliqué sur ces zones réflexes permet de localiser les tensions et de rétablir l’équilibre dans les parties du corps correspondant, chaque pied contient 7200 terminaisons nerveuses.
Le toucher spécifique permet de dissoudre les dépôts de toxines cristallisés dans les tissus de la plante des pieds, du fait de l’apesanteur et de la mauvaise circulation. Ils sont alors remis en circulation et évacués.

Séance  de  45 mn : 50 € TTC
Nombre de séances variables selon l’ancienneté du trouble.
1 séance par semaine en traitement (effets notoires à partir de 3 à 5 séances)
1 séance toutes les trois semaines en entretien, si besoin

Les bienfaits :

Stimulation et régulation du système nerveux autonome : libération du stress et des tensions nerveuses ;
Stimulation et régulation de la circulation sanguine et lymphatique, du métabolisme et des émonctoires (organes spécialisés dans l'évacuation, entre autres, des déchets de l'organisme : foie, reins, poumons, intestin et la peau),
Mise en circulation de toxine : détoxification
Stimulation et régulation des glandes endocrines
Harmonisation des fonctions vitales
Etat de détente et de relaxation profonds
Soulagement des tensions du dos

reflex1 

L’auriculothérapie

Méthode de traitement par stimulation des points réflexes du pavillon de l’oreille.

reflex2

L’Auriculothérapie est une technique thérapeutique complémentaire à tout autre traitement. Elle peut devenir une aide alternative lorsque les traitements conventionnels sont devenus inefficaces ou ont épuisé leurs possibilités.

Cette méthode thérapeutique repose sur la vision holistique de la médecine chinoise. Celle-ci considère, en effet, le corps humain comme une unité qu’il est impossible de dissocier. De ce point de vue, chacune des différentes parties du corps est en correspondance avec l’ensemble du corps.

L’oreille est considérée comme l’organe externe capable de refléter avec la plus grande sensibilité la physiologie et la pathologie des organes et entrailles. Depuis les temps les plus reculés, il a été admis que l’observation de l’oreille permet de diagnostiquer l’état de richesse ou de déficience du Qi et du sang tandis que, en même temps, une action sur une zone déterminée de l’oreille permet de régulariser la circulation du Qi et du sang, rétablir l’équilibre yin/yang et, par conséquent, restaurer l’état de santé de l’organisme.

L’histoire de cette méthode remonte à plus de 2000 ans, mais la question des correspondances entre l’oreille et les organes et entrailles n’avait pas vraiment été élucidée et, dans la plupart des ouvrages classiques, son contenu demeure flou et empirique. Il a fallu attendre le milieu du XXème siècle pour qu’un médecin français, le docteur P. NOGIER, développe la théorie du « fœtus inversé », apportant ainsi une solution radicale à la question des correspondances entre l’oreille et les organes et entrailles (d’après « Pratique de la réflexothérapie auriculaire », par OUYANG Basi, GAO Jie et YANG Xiaohui).


Les conseils en hygiène vitale ne se substituent en aucun cas aux traitements médicaux.